La “Netamorphose” des entreprises : personne-média, marque-média, personne-marque

Posted on 29 octobre 2010

0


netamorphose_innovation

Je commence à devenir vraiment accro aux Ernests, les vidéo-conférences des l’Ecole Normale Supérieur. Après un billet sur les vraies ruptures d’Internet et une vidéo de Serge Soudoplatoff, voici une conférence tenue par Pierre Bellanger, fondateur et PDG de Skyrock.

Il nous expose ici les différents bouleversements qui se sont produits dernièrement dans la relation entreprise-consommateur, principalement sur le web…euh non, avec le web. Car c’est bien le premier point qu’évoque Pierre Bellanger dans son discours : les entreprises ont intégré internet comme un nouvel outil, un nouveau moyen pour faire…ce qu’elle faisait déjà avant. Ainsi, c’est toute cette sémantique du web qui nous montre que le web a été perçu comme un nouveau moyen de faire ce qu’on faisait auparavant sur du papier : « bureau d’ordinateur », « page vue », « page d’accueil », « dossier », « poubelle », etc. Donc à la naissance du web, des innovations technologiques certes, mais peu d’innovations en termes de communication.

Internet était alors perçu comme un canal de plus, comme la musique, la radio, la télévision mais sans avoir cette notion de réseau et de toile qui construit le web d’aujourd’hui. Avec cette grande différence, que ce sont les liens et le réseau qui importent. Grâce à cela, les pages du web deviennent alors le fruit d’une collaboration collective, qui se mettent à jour en permanence.

Ainsi, nous pourrions dire que nous sommes passés d’une communication et d’une information statique à une communication dynamique et interactive. Lorsque le journaliste écrivait son article dans un journal, nous étions déjà dans une stratégie où le contenu et sa diffusion primaient. Mais aujourd’hui, plus que le contenu même, c’est la génération d’une conversation autour de ce contenu qui importe…et surtout pour les marques.

Les entreprises ont du alors se « netamorphoser », et c’est principalement dans le rapport marques-personnes que beaucoup de choses ont changé. Le rapport de force a changé, et l’internaute, par son nouveau statut d’émetteur, et plus seulement de récepteur, peut se mesurer à la marque. Pour ainsi dire, c’est comme si le consommateur avait pris conscience de l’importance de son rôle pour la marque, d’une part en tant qu’acheteur, mais aussi en tant que relayeur d’information (personne-média).

C’est à ce moment que les marques ont compris qu’il fallait innover et réadapter leur discours en revoyant la conception même de leur communication.

Au lieu d’avoir une communication product-centric voire ego-centric, les marques misent aujourd’hui sur une communication réseau-centric, où l’internaute et ses centres d’intérêts sont au cœur des préoccupations de celle-ci. La marque devient alors un média. Et surtout, cette nouvelle donne dans le rapport personnes-marque apporte un renouveau formidable dans le monde de la communication, propice au développement d’innovation qui pourrait nous faire tirer un trait une fois pour toute avec les stratégies de matraquage publicitaires du XXème siècle.

Maintenant, place à la vidéo, et comme d’hab, une question : a votre avis, est-ce que la communication commerciale sur le web finira un jour par nous lasser comme à la TV, où pensez-vous que les marques vont sans cesse se renouveler et être plus subtile dans leur approche ?

Pour aller plus loin sur ce thème, faîtes un tour ici sur le captain-eblog (le blog de Pinkanova), pour décortiquer un peu plus les stratégies de Brand Content.